Washington se dissocie de la solution à deux Etats dans le conflit israélo-palestinien

Un responsable de la Maison Blanche a déclaré sous couvert d’anonymat, que le président américain, Donald Trump allait soutenir la paix entre Israéliens et Palestiniens, même si elle n’implique pas une solution à deux Etats.

Si cette position était confirmée, elle ne devrait pas manquer de provoquer la colère du monde musulman, notamment des pays sunnites qui soutiennent les Etats-Unis dans leur combat contre l’Etat islamique et l’Iran chiite.

La déclaration du responsable de la Maison Blanche a été faite quelques heures avant une première rencontre à Washington, entre le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Les deux hommes doivent tenir ce mercredi une conférence de presse conjointe qui sera suivie d’un dîner d’affaires.

Le Premier ministre israélien se dirigera ensuite au Congrès américain où il rencontrera différents membres du Sénat, dont le chef républicain, Mitch McConnell, le chef démocrate, Chuck Schummer et le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan.

Cela fait plusieurs décennies que la solution à deux Etats est au centre de la position de Washington et de la communauté internationale dans la recherche d’un accord de paix au Proche-Orient.

Depuis son installation à la Maison Blanche, Donald Trump, qui s’était clairement affiché pro-israélien pendant sa campagne électorale et s’est notamment abstenu de qualifier les colonies israéliennes d’obstacle au processus de paix, n’a cessé de prendre ses distances avec les positions de ses prédécesseurs.

Profitant de ce changement, Benjamin Ntanyahu a approuvé, depuis le 20 janvier dernier, date de l’investiture du nouveau président américain, la construction de 6.000 logements supplémentaires en Cisjordanie et  Jérusalem-Est, au grand dam de la communauté internationale.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*