Washington déploie 400 marines supplémentaires en Syrie

Les Etats-Unis ont envoyé 400 marines supplémentaires en Syrie avec pour mission d’apporter un soutien aérien et stratégique aux troupes terrestres locales dans l’offensive en cours contre Raqqa, fief des terroristes de l’organisation Etat islamique dans le pays.

L’arrivée des militaires américains ne s’est pas faite dans la discrétion. Les marines et rangers circulent dans des véhicules blindés qui portent le drapeau américain et sont déjà en train de prendre position.

En plus du soutien aérien, les militaires américains ont également pour mission de mieux préparer les troupes locales au sol avant l’assaut final contre la ville de Raqqa, toujours contrôlée par les terroristes, et de conseiller les responsables au moment crucial.

Avant son départ, le président américain Barack Obama avait autorisé l’engagement des hélicoptères AH-64 Apache qui devraient prendre part à la reconquête de Raqqa. Avec ce déploiement, le nombre de «conseillers» militaires présents sur le front syrien, passe d’environ 500 hommes actuellement, à quasiment le double.

Les responsables militaires américains assurent que la décision de déployer 400 militaires supplémentaires n’est pas précipitée et qu’elle avait été préparée avant l’élection présidentielle de Donald Trump.

Washington a également annoncé une réunion ministérielle de 68 pays de la coalition internationale antidjihadiste, le 22 mars prochain, pour accélérer la chute de l’Etat islamique.

Sur le terrain, l’étau se resserre autour du mouvement djihadiste. En Syrie, les FDS, la coalition arabo-kurde, est sur le point d’achever l’isolement des territoires djihadistes tandis qu’en Irak l’armée continue à progresser dans Mossoul, le bastion du mouvement dans le pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*