Des dizaines de civils irakiens tués lors des raids sur Mossoul-Ouest

Des autorités irakiennes ont annoncé samedi, la mort de dizaines de civils ces derniers jours dans la partie ouest de la ville de Mossoul suite à des raids aériens visant le dernier grand bastion de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en Irak.

Les forces armées irakiennes et les avions de la coalition internationale anti-djihadiste sous commandement américain bombardent la ville de Mossoul en soutien aux troupes engagées au sol contre Daech (acronyme en arabe du groupe EI).

«Il y a des dizaines de corps ensevelis sous les décombres», a déclaré Bachar al-Kiki, le chef du conseil provincial de Ninive dont Mossoul est la capitale. De son côté, le gouverneur de cette province, Nawfal Hammadi, a fait état de plus de 130 civils morts.

Un général irakien s’exprimant sous couvert de l’anonymat a précisé que ces raids avaient endommagé plus de 27 bâtiments résidentiels, dont trois ont été totalement détruits.

Pour rappel, c’est depuis le 19 février dernier que les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale anti-djihadiste, ont initié une offensive en vue de reprendre le contrôle de Mossoul-ouest alors qu’elles avaient déjà reconquis la partie est de la même ville en janvier.

Si cette armée a repris certains quartiers, elle n’arrive toujours pas à reconquérir la vieille ville. D’après le ministère irakien des Migrations et des Déplacés, les affrontements visant à déloger les djihadistes de Mossoul-ouest ont fait plus de 200 000 déplacés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*