Israël ferme l’un de ses points de passage avec l’Egypte

Les autorités israéliennes ont annoncé la fermeture depuis hier lundi, du point de passage de Taba, situé sur la frontière entre Israël et l’Egypte, suite à des informations sur la planification d’une attaque contre des Israéliens par la «Province du Sinaï», la branche locale de l’Etat islamique.

Le point de passage a été fermé pour les Israéliens qui souhaitent rejoindre le Sinaï égyptien. Les autorités israéliennes ont également appelé leurs ressortissants se trouvant actuellement dans le Sinaï à rentrer immédiatement en Israël via Taba, qui sera ouvert dans ce sens-là.

La décision de l’Etat hébreu intervient alors que les Israéliens s’apprêtent à célébrer la Pâque juive et au lendemain de deux attentats meurtriers contre les deux églises coptes de Tanta et d’Alexandrie en Egypte, revendiqués par l’organisation de l’Etat islamique.

Israël est en état d’alerte et l’interdiction de sortie des Israéliens par le village de Taba se poursuivra jusqu’à la fin des célébrations de la Pâque juive le 18 avril. Israël redoute une attaque de l’Etat islamique.

Dans un communiqué, les services du Premier ministre israélien évoquent des informations concrètes sur la planification d’une attaque contre des Israéliens par la «province du Sinaï», la branche locale de l’Etat islamique qui sévit dans le nord de la péninsule. Or, le Sinaï est une destination très prisée par les Israéliens pendant la semaine de vacances de la Pâque juive.

Juste après l’annonce de la fermeture du point de passage de Taba, une roquette, dont le tir a été revendiqué par l’organisation de l’Etat islamique basé au SinaÏ, s’est abattue dans le sud d’Israël, sans faire de blessés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*