Monde : La menace méconnue de la cybercriminalité

Symantec, la société américaine spécialisée dans la fabrication de divers logiciels utilitaires, notamment, liés à la sécurité et la protection des données dont le célèbre antivirus Norton, a publié mercredi 7 septembre les conclusions d’une étude menée sur la cybercriminalité : d’après le document, cette pratique frauduleuse a coûté 114 milliards de dollars dans le monde en faisant, au passage, 431 millions de victimes en 2010.

Au cours de cette enquête menée pendant deux mois, de février à mars de cette année et portant sur les 12 mois précédents, 20 000 personnes issues de 24 pays différents ont été interrogées pour des résultats alarmants : les américains sont les plus touchés, 74 millions d’entre eux ayant subi des cybercrimes et totalisant, de ce fait, des pertes financières directes de l’ordre de 32 milliards de dollars; parmi les autres pays dévastés par les cyberattaques figurent la Chine avec 25 milliards de dollars de perdu, le Brésil avec 15 milliards de dollars et l’Inde avec  4 milliards de dollars. Par ailleurs, 69 % des internautes sondés dans le cadre de l’étude ont reconnu avoir été victime d’un cybercrime au cours de leur vie, une moyenne largement inférieure au taux particulier à certains pays à l’instar de l’Empire du Milieu (85 %) ou l’Afrique du Sud (84 %).

Bien que le document montre que les pays développés ainsi que ceux émergents sont les plus visés par les cybercriminels, leurs ressortissants tout comme ceux des pays en développement ne sont vraisemblablement pas toujours assez sensibilisés à la dangerosité de la cybercriminalité : « au cours des douze derniers mois, le nombre d’adultes interrogés pour l’étude victimes de cybercrimes est trois fois plus important que celui des victimes de crimes dans la vie réelle », a révélé un conseiller en cybersécurité de Norton avant de poursuivre en déclarant, « et pourtant, moins d’un tiers des personnes interrogées pensent qu’elles ont plus de chance d’être victimes d’un cybercrime que d’une infraction dans le vie physique ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*