L’Inde lance sa première fusée 100% locale

L’agence spatiale indienne a annoncé le lancement hier lundi, de la fusée Geosynchronous Satellite Launch Vehicle Mk III, sa nouvelle fusée qui a la particularité de n’utiliser que des technologies localement conçues. Elle a placé un satellite de télécommunications en orbite.

La fusée a été lancée à 17h28 heure locale (11h58 GMT) depuis le pas de tir du centre spatial de Sriharikota, une île située au large de la côte de l’Etat d’Andhra Pradesh, dans le sud-est du pays.

Par ce lancement, l’Inde fait faire à son ambitieux programme spatial une avancée considérable. Cette fusée et le satellite qu’elle a mis en orbite seraient les plus lourds jamais lancés par l’Inde, alors que le pays utilisait précédemment des fusées françaises pour lancer ses satellites de télécommunications les plus lourds.

Le satellite lancé hier pèse 3.136 kilogrammes. Mais la plus grande particularité de cette fusée est qu’elle a été conçue avec de la technologie 100% indienne. Elle est notamment dotée d’un moteur cryotechnique, alimenté à l’oxygène et à l’hydrogène, liquides.

L’extrême complexité technologique de ce moteur, qui a mis 20 ans pour être développé, donne une puissance nouvelle aux fusées indiennes. Et puis, la fusée lancée hier pourrait éventuellement emporter un homme dans l’espace, un exploit que seuls la Russie, la Chine et les Etats-Unis ont accompli jusqu’à présent.

L’Inde a déjà réalisé un bel exploit en février en réussissant à mettre en orbite le record de 104 satellites avec une seule fusée. L’Inde espère que ses récentes avancées technologiques lui ouvriront de nouvelles avenues commerciales.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*