Au moins deux morts par intoxication alimentaire dans un camp de déplacés en Irak

Au moins deux décès ont été enregistrés lundi dans un camp de réfugiés à proximité de Mossoul, en Irak, suite à une intoxication alimentaire massive, ont annoncé mardi des responsables irakiens.

Des centaines de personnes ont dû recevoir des soins médicaux, les Nations Unies ayant recensé 200 hospitalisations.

C’est dans le camp de déplacés de Hassan Cham, situé à une trentaine de kilomètres à l’est de la ville de Mossoul, que cette intoxication a été constatée.

«On a compté 752 cas d’intoxication alimentaire et deux décès, une femme et un enfant, après le repas de rupture du jeûne de ramadan lundi », a rapporté le porte-parole du ministère irakien de la Santé, Seif al-Badr. Ces statistiques ont été confirmées par des responsables du secteur de la santé de la province de Ninive.

De son côté, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a confirmé par voie de communiqué le décès d’au moins un enfant et l’hospitalisation de 200 personnes.

«Nous attendons (les résultats de) l’enquête de la police pour comprendre clairement l’enchaînement des évènements et tirer des leçons de cet incident tragique pour éviter qu’il ne se reproduise », a mentionné cet organisme onusien.

Depuis octobre dernier, la ville de Mossoul est le lieu de violents affrontements entre les forces armées irakiennes et les éléments du groupe Etat Islamique (EI). Ce dernier mouvement a pris le contrôle de la deuxième ville d’Irak depuis 2014.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*