Premier entretien officiel entre Mohammed VI et le président français Macron

Le roi Mohammed VI a eu, mercredi après-midi au Cabinet Royal à Rabat, un premier entretien officiel avec le Président français, Emmanuel Macron qui a entame aujourd’hui une  visite d’amitié et de travail de deux jours au Maroc, la première dans les pays maghrébins depuis son élection il y a un mois à la présidence de la République française.
Selon l’Elysée, l’agenda de cette première visite n’est pas chargé, tant il s’agit d’une première prise de contact officielle entre les chefs d’État des deux pays, c’est ce qui explique l’absence de membres du gouvernement et du patronat français au sein de la délégation qui accompagne le président Macron.
Cela n’a pas empêché les deux chefs d’État de passer en revue de nombreux sujets d’actualité et les questions d’intérêt commun.
Pour le palais royal, « cette visite reflète la profondeur des relations maroco-françaises fondées sur un partenariat solide et fort à la faveur de la volonté commune de consolider les liens multidimensionnels unissant les deux pays ».
La visite du président Macron au Maroc intervient à l’heure où les rapports bilatéraux entre Paris et Rabat sont au beau fixe, pour preuves sur le plan économique quelque 800 grandes et moyennes entreprises françaises s’activent au Maroc dans divers secteurs d’activités notamment celui de l’automobile qui s’en sort à merveille et ne cesse de s’étendre notamment dans les zones franches de Tanger, Casablanca et Kénitra.
D’ailleurs le constructeur français Peugeot Citroën «PSA» lance ce jeudi dans la zone franche Atlantique de Kénitra (50 km au Nord de Rabat), les travaux de construction de sa nouvelle usine automobile avec un objectif d’intégration de plus de 60% au démarrage. Une fois cette usine aura démarré sa production, le Maroc pourra pratiquement produire jusqu’à 620.000 voitures par an et rejoindre ainsi le top 20 mondial avec 85% de taux d’intégration.
Dans le domaine politique, la France qui considère le Maroc comme un allié stratégique dans la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord) appuie ouvertement la position marocaine dans le litige territorial du Sahara Occidental.
La coopération maroco-française s’entend aussi aux domaines de la sécurité et de la lutte contre le terroriste et l’immigration clandestine. Cette coopération se distingue aussi par une étroite coordination des actions des deux pays surtout en Afrique et dans le monde arabe.
Peu après son arrivée à Rabat, le président Emmanuel Macron qui est accompagné de son épouse Brigitte Macron ont été convié par le roi Mohammed VI au repas de rupture du déjeuner.
Le président français achèvera sa visite demain jeudi par la tenue d’une conférence de presse à Rabat, avant de retourner dans son pays.

A propos de Fitzpatrick 1301 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*