L’armée irakienne sur le point de reconquérir Mossoul

L’armée irakienne a affirmé mercredi être sur le point de clore la reconquête de Mossoul, dernier grand fief urbain de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en Irak.

Jusqu’à présent, les combats se poursuivent pour déloger les djihadistes de leur dernier carré dans la deuxième ville d’Irak. Mais cela n’a pas empêché le premier ministre irakien Haider al-Abadi de féliciter d’ores et déjà, à la télévision, le peuple et les forces irakiennes « pour avoir réussi une victoire majeure à Mossoul ».

Dans la vieille ville, les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) sont arrivées à près de 200 mètres du fleuve Tigre, contre lequel sont acculés les derniers éléments de Daech (acronyme arabe du groupe EI) repliés dans des maisons. « Nos ennemis utilisent des kamikazes à pied, surtout des femmes.

Ils attendent également dans les maisons et se font exploser ou ouvrent le feu quand nous y entrons », a confié à la presse le lieutenant-colonel Haider Hussein, commandant d’une unité du CTS, dans une maison reprise aux djihadistes.

Devant la maison où campe une partie de l’unité de ce responsable militaire se trouvait la dépouille d’une femme. D’après les soldats, c’était une kamikaze qui avait essayé de se faire exploser à proximité d’eux. « Nous avons mis en place des couloirs d’évacuation sûrs pour que les civils puissent sortir », a précisé le lieutenant-colonel Hussein. Et d’ajouter que ces civils sont fouillés « pour s’assurer qu’aucun kamikaze ne s’est glissé parmi eux ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*