Les Emirats arabes unis vont verser 15 millions de dollars d’aide à Gaza

Samir al-Machharawi, un allié de Mohammed Dahlane, rival du président palestinien Mahmoud Abbas, a annoncé hier jeudi que les Emirats arabes unis vont verser la somme de 15 millions de dollars par mois à un comité d’entraide de la bande de Gaza.

Dans son communiqué, Samir al-Machharawi déclare que les « quinze millions de dollars seront fournis tous les mois dès le début du mois prochain au Comité palestinien d’entraide en faveur de projets de secours humanitaires et de développement dans la bande de Gaza, afin d’apaiser les souffrances» de ses habitants.

Mais les retombées de cette aide, ainsi que son implication vont bien au-delà de la simple assistance économique et sociale aux Palestiniens de Gaza.

Mohammed Dahlane est un ancien haut cadre du mouvement palestinien Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas avec lequel il est en opposition. Exilé aux Emirats arabes unis depuis son expulsion du parti en 2011, il s’est rapproché ces derniers mois de l’autre mouvement palestinien Hamas qui contrôle la bande de Gaza. Le Comité palestinien d’entraide a d’ailleurs été créé à la suite d’accords conclus entre Mohammed Dahlane et le Hamas début juillet au Caire.

Il y a une semaine, des dirigeants du Hamas ainsi que des alliés de Mohammed Dahlane se sont une nouvelle fois réunis au Caire pour discuter avec de hauts responsables égyptiens, de l’assouplissement du blocus égyptien sur Gaza. Suite à des différends entre le Hamas et le Caire le point de passage de Rafah, qui relie la bande de Gaza à l’Egypte, est fermé depuis plusieurs années.

Une coopération officielle du Hamas avec Mohammed Dahlane pourrait accroître la légitimité internationale du mouvement islamiste, qu’Israël, les Etats-Unis, mais également l’Union européenne considèrent comme «une organisation terroriste».

Elle permettrait également à Mohammed Dahlane de mettre des bâtons dans les roues de Mahmoud Abbas qui a cherché à affaiblir le Hamas en cessant de payer la fourniture d’électricité dans l’enclave palestinienne et en réduisant les salaires des fonctionnaires.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*