Irak : Fin des attaques contre l’US Army

Dans un communiqué parvenu hier dimanche à l’agence de presse mondiale AFP, le chef radical chiite Moqtda Sadr a annoncé l’arrêt des attaques contres les forces armées américaines en Irak jusqu’à la fin de l’année, date à laquelle ces dernières se sont engagées à quitter le pays.

Moqtada Sadr est à la tête de la milice « La Brigade du jour promis » qu’il a créée en novembre 2008 pour lutter contre les forces américaines en Irak. Cette organisation fait partie des trois milices, avec « kataëb Hezbollah » et « Assaïb Ahl al-haq », accusées en juillet dernier par le porte-parole de l’US Army en Irak le général Jeffrey Buchanan d’organiser les attaques anti-américaines. Trois jours avant la publication du communiqué de Moqtada Sadr, Ray Odierno, le nouveau chef d’état-major de l’armée de Terre américaine, avait fait part à des journalistes de ses craintes de voir la présence américaine en Irak être de plus en plus assimilée à un force d’occupation si il restait trop de soldats américains dans le pays après 2011.

Barack Obama avait, pendant sa campagne présidentielle, fait du retrait des forces américaines d’Irak, estimées à 46 000 soldats actuellement, une des priorités de son mandat. Un accord signé en 2008 entre les autorités irakiennes et les Etats-Unis fixe le retrait des troupes américaines d’Irak avant la fin de l’année, même si, au courant du mois passé, certains hauts-responsables irakiens et américains ont évoqué un retrait partiel qui laisserait 3 000 à 4 000 soldats américains dans le pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*