Premier Conseil des ministres du gouvernement palestinien dans la bande de Gaza

Pour la première fois depuis 2014, le gouvernement palestinien se réunit ce mardi dans la bande de Gaza. Ce Conseil des ministres inédit doit illustrer l’avancée de la réconciliation entre l’Autorité palestinienne, internationalement reconnue, et le mouvement islamiste Hamas, après une décennie de dissensions dévastatrices.

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a annoncé lundi le retour de son gouvernement aux commandes dans la bande de Gaza, dirigée sans partage par le Hamas. Pour la première fois depuis 2014, lui-même et une dizaine de ministres et de responsables ont foulé le sol de la bande de Gaza, dans une grande confusion.

Des centaines de Gazaouis étaient en effet venus l’accueillir à proximité du point de passage d’Erez, entre Israël et la bande de Gaza, l’entendant promettre dès son arrivée la fin des dissensions qui minent l’action palestinienne et le début d’une nouvelle administration du territoire.

Cela fait onze ans que les deux territoires palestiniens, Cisjordanie et Gaza, sont gouvernés par des gouvernements rivaux. Le Hamas, à la fois parti politique et milice armée, mais considéré comme mouvement terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne, avait gagné les élections parlementaires de 2006.

Mais après avoir été privé de son succès sous les pressions internationales, il avait pris le contrôle de la bande de Gaza par la force. L’Autorité palestinienne pour sa part, dominée par le Fatah de Mahmoud Abbas, gouverne la seule Cisjordanie.

L’arrivée de Rami Hamdallah à Gaza est la première étape d’un long processus de réconciliation. L’accord Fatah-Hamas prévoit à terme l’organisation d’élections parlementaires et présidentielle. Mais d’ici là, le gouvernement qui doit tenir ce mardi son premier Conseil des ministres à Gaza, doit d’abord prouver qu’il peut effectivement fonctionner.

Il hérite d’une situation socio-économique très délicate, avec notamment de nombreuses défaillances dans les fournitures d’électricité, d’eau potable et de fournitures de marchandises.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*