L’Arabie saoudite signe un accord pour acquérir des armements russes

A l’occasion de la visite du roi saoudien Salmane en Russie, Ryad a conclu jeudi avec Moscou un accord préliminaire permettant l’achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400 et leur production en Arabie saoudite.

Cet accord préliminaire porte non seulement sur les systèmes de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400, mais également sur des systèmes antichars Kornet-EM, de lance-roquettes TOS-1A, de lance-grenades AGS-30 et de fusils d’assaut Kalachnikov AK-103, selon les conditions mentionnées dans un communiqué de la Saudi Arabian Military Industries (SAMI).

La même source a indiqué que « les parties coopéreront pour mettre en place un projet de localisation de la production du système de défense anti-aérien S-400 et de l’entretien de ses pièces », avant d’évoquer des « transferts de technologie » pour d’autres armements. Le protocole d’accord comprend par ailleurs « des programmes d’entraînement et de formation » pour les militaires saoudiens, a ajouté le SAMI.

Le royaume wahhabite semble vouloir se rapprocher de la puissance russe pour des raisons diplomatiques. En effet, la Russie fait figure d’allié de l’Iran chiite au Moyen-Orient, que ce soit en Syrie ou dans le reste de cette région. L’Arabie saoudite sunnite espère donc contrecarrer l’installation de rapports solides entre son principal rival dans la région et la Russie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*