L’Arabie saoudite prévoit l’introduction en bourse d’Aramco en 2018

Lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision CNBC, le patron d’Aramco, Amin Nasser, a indiqué que l’introduction en bourse du géant pétrolier saoudien se concrétisera au second semestre de 2018, balayant des rumeurs sur un éventuel report de cette importante opération financière.

«Nous avons toujours dit que nous allions procéder à cette introduction en 2018, et plus précisément dans la seconde moitié de 2018 », a affirmé M. Nasser, précisant que «l’offre publique de vente est sur la bonne voie » et que «le lieu d’introduction sera discuté et annoncé en temps voulu».

Le PDG d’Aramco a également précisé que le gouvernement saoudien n’était pas en discussion avec des investisseurs chinois ou d’autres dans le but de céder directement des parts d’Aramco, qui pèse entre 1.000 et 2.000 milliards de dollars.

L’introduction en bourse de 5 % du capital du géant pétrolier saoudien est la base d’un vaste programme de réformes initié par le prince héritier Mohammed ben Salmane en 2016.

Cette opération pourrait devenir la plus importante de l’histoire et générer jusqu’à 100 milliards de dollars de recettes pour le royaume wahhabite. Pour rappel, ce pays a essuyé des déficits budgétaires cumulés de 200 milliards de dollars pendant les trois derniers exercices suite au recul des cours du pétrole.

Depuis, les prix du brut se sont partiellement redressés après que les principaux producteurs de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), parmi lesquels l’Arabie saoudite, se soient convenus l’an dernier de diminuer la production de 1,8 million de barils par jour.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*