Chafiq déclare réétudier sa candidature à l’élection présidentielle en Egypte

L’ancien Premier ministre égyptien Ahmed Chafiq a déclaré dimanche qu’il étudiait sa candidature à l’élection présidentielle de 2018.

L’ex-chef du gouvernement égyptien a annoncé qu’il présentera sa candidature lors du prochain scrutin présidentiel la semaine dernière, à son retour des Emirats Arabes Unis (EAU), où il vivait en exil.

Ahmed Chafiq a été expulsé de ce pays avant d’arriver, samedi dernier dans la soirée, dans la capitale égyptienne, Le Caire. Entre temps, ses proches, qui sont restés aux Emirats, avaient affirmé n’avoir aucune information sur le lieu où il se trouvait depuis son expulsion.

Finalement, Ahmed Chafiq s’est exprimé par téléphone dimanche soir lors d’une émission de la chaîne de télévision privée Dream TV. « Mon intention (d’être candidat à la présidence) était fondée sur les informations et les idées générales sur la situation actuelle du pays» vues depuis l’extérieur, a indiqué l’ancien Premier ministre égyptien.

«Maintenant, je vais sortir et voir la situation sur le terrain», a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il désire passer au peigne fin cette situation. Par la même occasion, ce responsable a indiqué avoir été très bien accueilli par les autorités égyptiennes avant d’être acheminé à l’hôtel, assurant n’être l’«otage de qui que ce soit».

Ahmed Chafiq avait estimé mercredi dernier dans une vidéo de présentation de sa candidature que l’Egypte a besoin de «sang neuf» pour faire face à ses «nombreux problèmes». Pour rappel, il s’était déjà incliné devant l’ex-président islamiste Mohamed Morsi lors de l’élection présidentielle en 2012.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*