Le président égyptien limoge le responsable des services de renseignement

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a révoqué jeudi dernier le chef  des services de renseignement le général Khaled Fawzy qu’il a remplacé immédiatement par son chef de cabinet, rapporte la presse locale sans donner de détails sur les mobiles de cette éviction.

Le président al-Sissi a décidé d’écarter de ses fonctions le général Khaled Fawzy, chef des agents des services de renseignement, communément appelés les «moukhabarat».

Son intérim est assuré par le général Abbas Kamel, plus proche conseiller du dirigeant égyptien. D’après certaines indiscrétions, cette révocation serait directement liée à des fuites de renseignements.

A ce propos, des enregistrements téléphoniques attribués à un officier des renseignements militaires ont été publiés par le journal américain The New York Times. Dans ces éléments, l’agent enjoignait des vedettes de la presse à réduire au strict minimum la question de Jérusalem dans leurs émissions.

Quoi qu’il en soit, les rumeurs d’un limogeage imminent du général Fawzy courraient depuis déjà quelques jours dans le pays des pharaons. Et divers organes de presse arabes avaient relayé cette information.

A présent, c’est au général Kamel de diriger les « moukhabarat ». Bien que peu connu du grand public, c’est un fidèle du chef de l’Etat égyptien. Depuis 2010, ce haut gradé a toujours été son directeur de cabinet, que ce soit aux services des renseignements militaires, au ministère de la Défense ou à la magistrature suprême.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*