Ryad nie avoir ouvert son espace aérien à des avions à destination d’Israël

L’Arabie saoudite a fermement démenti mercredi, avoir permis aux avions assurant la liaison New Delhi-Tel Aviv de survoler son espace aérien, a rapporté la chaîne saoudienne al-Arabiya.

« Aucune autorité n’a donné la permission à Air India », a affirmé un porte-parole de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA) en Arabie saoudite.

Plus tôt ce mercredi, le transporteur aérien indien avait annoncé le lancement de vols directs vers Israël en survolant l’espace aérien du royaume wahhabite. De son côté, l’ambassade de l’Inde en Israël avait confié à la presse que cette information nécessitait une confirmation.

Pour sa part, le ministère israélien du Tourisme a précisé que Tel-Aviv a soutenu la mise en place de ce nouveau trajet, en octroyant à Air India une subvention de 750 000 dollars. Celle-ci avait été sollicitée par la compagnie aérienne indienne, à en croire l’agence de presse PTI. Le montant sera versé progressivement, a indiqué la porte-parole du ministère israélien du Tourisme, Lydia Weitzman.

Cette nouvelle voie aérienne aurait arrangé l’économie israélienne tout en constituant un succès diplomatique majeur pour le pays, estiment les autorités israéliennes.

«En traversant l’espace aérien saoudien, le temps de trajet serait réduit de 2h30, et les coûts des billets d’avion ainsi que la consommation de kérosène pourraient être revus à la baisse», a expliqué le quotidien israélien Haaretz.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*