En pleine crise diplomatique, le Qatar ouvre le service militaire aux femmes

L’émir du Qatar a approuvé une nouvelle loi qui autorise pour la première fois les femmes, à effectuer leur service militaire, tout en prolongeant le temps de conscription chez les hommes, rapporte jeudi l’agence de presse officielle QNA.

Selon ce texte, les femmes âgées de plus de 18 ans pourront se porter volontaires pour le service militaire, tandis que tous les hommes, âgés de 18 à 35 ans, sont tenus désormais, d’effectuer leur service militaire pendant un an contre trois mois auparavant.

La nouvelle loi prévoit également la création d’une académie du service militaire en stipulant que les hommes doivent faire une demande de conscription dans les 60 jours après leurs 18 ans. Toute personne tentant d’éviter le service militaire encourt jusqu’à trois ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 11.200 euros.

Même si certaines femmes exercent déjà des fonctions administratives au sein de l’armée, c’est la première fois que qu’elles sont autorisées à effectuer leur service militaire au Qatar.

Cette évolution est difficilement dissociable de la crise diplomatique qui oppose depuis dix mois, le Qatar à l’Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis, à Bahreïn et à l’Egypte, qui l’accusent de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l’Iran, grand rival de Ryad dans la région, des accusations que Doha dément en bloc.

Depuis que ces pays ont rompu leurs relations diplomatiques et économiques avec Doha et lui imposent un embargo, le Qatar, qui redoute un intervention militaire de ses adversaires dans cette crise, a également signé plusieurs contrats d’armement avec des pays tels que les Etats-Unis, la France, l’Italie et le Royaume-Uni.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*