La justice saoudienne condamne à mort quatre personnes pour liens avec l’Iran

La justice saoudienne a condamné à la peine capitale quatre personnes soupçonnées d’entretenir des liens avec l’Iran, principal adversaire régional du royaume wahhabite, et d’avoir projeté l’assassinat de «personnalités importantes», a rapporte jeudi un média officiel.

«La cour criminelle a condamné à mort quatre terroristes pour avoir formé une cellule pour le compte de l’Iran», a rapporté la chaîne publique de télévision Al-Ekhbariya, sans révéler l’identité et la nationalité des condamnés. Ces «terroristes ont été entraînés dans des camps en Iran et ont planifié d’assassiner des personnalités importantes» en Arabie Saoudite, ajoute la même source.

A propos, l’Arabie saoudite, à majorité sunnite, et l’Iran, à dominante chiite, constituent les deux puissances rivales dans la région du Moyen Orient. Ces deux pays s’impliquent dans divers conflits régionaux par alliés interposés, comme c’est le cas en Irak, en Syrie ou au Yémen.

Pour rappel, 15 personnes accusées d’espionnage pour le compte de Téhéran ont été condamnés à mort en décembre 2016 en Arabie saoudite.  A en croire une source proche du dossier, la grande partie de ces condamnés faisaient partie de la minorité chiite du royaume wahhabite.

En janvier 2016, le gouvernement saoudien a mis à mort 47 personnes condamnées pour « terrorisme », parmi lesquelles un dignitaire religieux chiite. Ce qui a poussé des manifestants protestant contre cette exécution à attaquer l’ambassade saoudienne dans la capitale iranienne. En réaction, les autorités saoudiennes ont immédiatement rompu tout rapport diplomatique avec l’Iran.

A propos de Fitzpatrick Georges 1493 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*