Kim Jong-un en Chine pour apaiser les inquiétudes de Pékin

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a achevé hier mercredi une visite de deux jours en Chine. Cette visite, qui est intervenue une semaine après sa rencontre historique avec le président américain Donald Trump, avait entre autres pour objectif de rassurer l’allié chinois soucieux des velléités de rapprochement entre Pyongyang et Washington.

En Chine, Kim Jong-un a célébré l’ « unité » inébranlable de la Corée du Nord avec la Chine. Le message envoyé était clair : Pyongyang n’entend pas négliger les intérêts chinois, en dépit de son rapprochement avec Washington. Le président chinois Xi Jinping a pour sa part appelé la Corée du Nord et les Etats-Unis à « concrétiser » l’accord obtenu à Singapour. Il a également assuré que son pays continuera de jouer « un rôle constructif » dans le dossier nucléaire. Les médias chinois et nord-coréens n’ont par contre pas indiqué si les deux hommes avaient discuté de l’éventualité d’une levée des sanctions de l’ONU destinés à convaincre Pyongyang d’abandonner son programme nucléaire et dont l’application par la Chine avait tendu des relations que les deux pays cherchent désormais à réchauffer.

Mais développer des relations apaisées ave les Etats-Unis tout en préservant ses liens historiques avec la Chine, de loin son premier partenaire économique et diplomatique, est un exercice d’équilibriste pour Kim Jong-un. La Chine et les Etats-Unis souhaitent tous deux voir une péninsule coréenne dénucléarisée, mais Pékin craint que le rapprochement américano-nord-coréen ne se fasse à ses dépens, un scénario qui menacerait ses intérêts économiques et sécuritaires dans la région.

Le déplacement de Kim Jong-un est le troisième du genre en Chine en l’espace de trois mois. Fin mars, Kim Jong-un avait effectué à Pékin son premier déplacement à l’étranger depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, avant un deuxième voyage en mai dans la ville portuaire de Dalian, dans le nord-est de la Chine. Mais la visite de cette semaine est la première que les médias révèlent alors que le dirigeant nord-coréen se trouve encore en Chine.

 

A propos de Fitzpatrick Georges 1485 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*