Le Premier ministre irakien ordonne l’exécution massive des condamnés à mort

Le Premier ministre irakien, Haïder Al-Abadi a ordonné jeudi l’exécution «immédiate» de centaines de djihadistes condamnés à la peine capitale, dont des femmes et des ressortissants étrangers.

La date de ces pendaisons massives n’a pas encore été arrêtée. Mais, en toute vraisemblance, ces exécutions devraient avoir lieu dans de brefs délais.

Décrié pour son manque de fermeté suite à la récente découverte des dépouilles de huit citoyens irakiens enlevés par le groupe Etat Islamique (EI), le chef du gouvernement irakien semble vouloir ainsi réagir à ces critiques.

Avant cette découverte macabre, Daech (acronyme arabe de l’organisation de l’EI) avait diffusé une vidéo d’hommes aux visages tuméfiés tout en annonçant leur prochaine exécution au cas où des femmes djihadistes n’étaient pas relâchées par les autorités de Bagdad.

«Le Premier ministre ordonne la punition immédiate des terroristes condamnés à mort et dont les peines ont passé le degré décisif», a indiqué  Abadi dans un communiqué, précisant que l’appel de ces condamnés a été rejeté et que la présidence a ratifié leur exécution.

En Irak, plus de 300 prisonniers, dont une centaine de citoyens étrangers, ont écopé de la peine capitale pour appartenance au groupe EI tandis que d’autres personnes ont été condamnées à la prison à vie pour le même motif.

Des Turques et des femmes originaires des anciennes républiques de l’Union soviétique constituent la majorité des condamnées à la peine capitale.

A propos de Fitzpatrick Georges 1436 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*