L’Irak érige un mur de fil de fer barbelé à sa frontière avec la Syrie

Les soldats irakiens ont construit une clôture de sécurité en fil de fer barbelé à la frontière de l’Irak avec la Syrie de sorte à empêcher toute infiltration des combattants de  l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) et des contrebandiers, a confié à la presse Ahmed Jadyan, le responsable de l’administration de la région irakienne frontalière de Qaïm.

Dans l’avenir, cette clôture de sécurité en fil de fer barbelé devrait être prolongée jusqu’à la frontière avec la Jordanie, a indiqué la même autorité.

De l’avis de M. Jadyan, il n’est pas question d’ériger, en attendant, un mur tout au long de la frontière irako-syrienne. Présentement, il est utile d’évaluer l’efficacité du tronçon de ce mur compris entre Qaïm et la frontière jordanienne, lieu d’infiltration habituel d’extrémistes, de trafic d’armements, de bêtes et de contrebande, entre autres, de cigarettes.

Pour sa part, le commandant des troupes de garde-frontières de l’Irak, le lieutenant général Hamad Abdallah Ibrahim, a estimé qu’ « il est nécessaire d’accélérer les travaux pour créer un bouclier de sécurité le long de toute la frontière avec la Syrie afin de parer toute menace de la part de Daech (acronyme arabe du groupe EI) ».

Ce responsable militaire a indiqué que des caméras thermiques ont été installées sur la clôture de sécurité. En outre, des tours de surveillances ont été mises en place et des patrouilles, déployées le long de cette frontière. Près de 3,4 millions de dollars sont nécessaires pour clore ce chantier, a-t-il ajouté.

A propos de Fitzpatrick Georges 1485 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*