Dossier iranien : Donald Trump change son fusil d’épaule

Une semaine après des échanges de messages dangereusement belliqueux, le président américain Donald Trump a créé la surprise hier lundi en se déclarant prêt à rencontrer les dirigeants iraniens « sans conditions » afin d’examiner les moyens d’améliorer les relations entre Washington et Téhéran.

Le président américain a fait son annonce surprise lors d’une conférence de presse en marge d’une rencontre avec le Premier ministre italien Giuseppe Conte, en réponse à la question d’un journaliste sur l’éventualité d’une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani. La seule condition, si l’on la peut la qualifiée ainsi, qu’il a posée a été la perspective de parvenir à un « accord sérieux » et non un « gâchis de papier comme l’ancien accord ». Une rencontre entre Donald Trump et Hassan Rohani serait une première entre des présidents américain et iranien depuis la Révolution islamique de 1979 et certains envisagent déjà qu’elle pourrait se tenir à l’occasion de l’Asseblée générale annuelle des Nations unies fin septembre à New York.

Mais pour le moment, la partie iranienne a réagi à ce nouveau revirement du président américain avec beaucoup des scepticisme. Hamid Aboutalebi, un conseiller du président Hassan Rohani a répondu que, avant tout dialogue, les Etats-Unis devaient modifier leur attitude hostile à l’égard de l’Iran et revenir à l’accord sur le nucléaire.

En mai, les Etats-Unis ont décidé de se retirer de l’accord conclu en juillet 2015 limitant le programme nucléaire iranien en échange d’un allègement des sanctions économiques adoptées contre la République islamique. Alors que les autres Etats du groupe P5+1 signataires de l’accord sur le nucléaire cherchent les moyens d’assurer sa pérennité, les sanctions américaines ont repris, et avec elles la dégradation des relations entre les Etats-Unis et la République islamique jusqu’aux échanges de message la semaine dernière entre le président américain et les dirigeants iraniens.

A propos de Fitzpatrick Georges 1476 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*