Arabie saoudite : Amnesty International rapporte l’arrestation de la sœur de Raif Badawi

L’ONG internationale de défense des droits de l’Homme, Amnesty International, a rapporté l’arrestation en Arabie saoudite de la sœur de Raif Badawi, blogueur emprisonné dans le même pays.

Samar Badawi a été interpellée cette semaine avec une autre activiste, Nassima al Sada, soutient Amnesty. Quant à son frère, Raif, il a été arrêté dans le royaume wahhabite en 2012, puis la justice saoudienne l’a condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de réclusion pour avoir décrié des responsables religieux.

Le blogueur a reçu 50 coups de fouet en janvier 2015 lors d’une flagellation publique. Mais, depuis, Raif Badawi ne semble pas avoir subi d’autres sévices physiques. Son épouse et leurs trois enfants résident dans la ville canadienne de Sherbrooke et ont obtenu la nationalité de ce pays le mois dernier.

D’après Geneviève Paul, la directrice générale par intérim d’Amnesty International Canada francophone, Samar Badawi et Nassima al Sada sont détenues au niveau de la prison générale de Djeddah, a-t-elle indiqué jeudi. Selon cette source, les deux militantes peuvent échanger par téléphone avec leurs proches. Mme Paul a également indiqué que ces deux activistes ont été arrêtées avec l’épouse d’un défenseur des droits de la personne.

La responsable de la branche canadienne francophone d’Amnesty a rappelé qu’une autre vague de répression avait frappé au cours du mois de mai des activistes des droits humains en Arabie saoudite, entre autres pour la levée de l’interdiction de conduire faite aux femmes. De son avis, la communauté internationale doit employer tous les moyens politiques et économiques pour exiger la fin de cette répression dans ce pays du Golfe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*