Le groupe EI revendique un attentat contre des agents de police en Libye

L’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) a revendiqué dimanche une attaque perpétrée au niveau d’un poste de contrôle de l’est de Tripoli, ayant causé la mort d’au moins sept éléments de la police routière.

Pour rappel, cette attaque est survenue le vendredi dernier entre les localités libyennes de Zliten et Khoms, sur la route côtière entre Tripoli et Misrata.

D’après l’agence de communication Amaq du groupe EI, « sept agents de la sécurité routière » ont été tués et il y a eu « une dizaine de blessés ». De leur côté, les autorités locales ont confirmé cette information, mais évoqué la mort de quatre personnes.

Depuis le déclin du régime de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2011, ce pays maghrébin est régulièrement le théâtre d’attaques des djihadistes de l’organisation de l’EI, bien que ceux-ci aient été délogés depuis 2016 de Syrte, leur ancien fief.

Les autorités libyennes et leurs partenaires occidentaux craignent que les djihadistes ne constituent des unités mobiles dans le désert et réveillent d’éventuelles cellules terroristes dormantes dans le nord de la Libye.

Un tel scénario pourrait saper les efforts de l’ONU pour l’unité nationale dans ce pays en perspective des élections qui sont prévues pour le 10 décembre prochain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*