Le ministre iranien de la Défense en visite à Damas

Le ministre iranien de la Défense le général Amir Hatami, actuellement en visite en Syrie, a été reçu ce dimanche à Damas, par son homologue syrien et le président Bachar Al-Assad.

Selon des médias publics syriens, les discussions ont tourné autour de la coopération et de la reconstruction du pays ravagé par une guerre meurtrière qui dure depuis 2012.

Le général Amir Hatami est arrivé dimanche en Syrie à la tête d’une importante délégation militaire de son pays pour une visite de deux jours. Selon des propos rapportés par l’agence Fars, l’officier iranien a déclaré que son pays souhaite jouer un rôle utile pour la reconstruction de la Syrie. Il a confié à son homologue syrien, Ali Abdullah Ayoub, que l’Iran pouvait aider la Syrie à accroître son arsenal militaire.

Le déplacement du ministre iranien de la Défense apparait comme un geste de défi aux Etats-Unis qui ont réclamé avec insistance ces derniers temps, le retrait des forces iraniennes de la Syrie, où elles soutiennent le régime de Bachar al-Assad.

A ces demandes, de hauts responsables iraniens ont déclaré que leurs forces étaient présentes en Syrie à l’invitation du gouvernement de Damas et qu’ils n’envisageaient pas de les retirer à court terme.

Plus de 1.000 combattants iraniens, dont des officiers de haut rang de l’unité d’élite des Gardiens de la révolution, sont morts en Syrie depuis le début du conflit en 2012.

Le soutien militaire apporté par l’Iran ainsi que par la Russie a été décisif pour permettre à l’armée syrienne de reprendre le dessus sur le terrain contre la rébellion syrienne et les forces de Daech. Les troupes gouvernementales ont reconquis les deux tiers du pays alors qu’elles ne contrôlaient plus que 15% du territoire en 2015.

La visite du général Hatami à Damas, intervient alors que l’armée syrienne et ses alliés russes et iraniens ont achevé les préparatifs pour lancer une vaste offensive contre le dernier bastion rebelle et djihadiste, dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest du pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*