Maroc: Après le TGV, le Roi lance des projets ferroviaires d’envergure

Au Maroc, le Roi Mohammed VI a lancé, samedi à Rabat, des projets ferroviaires de grande envergure dans le sillage de l’inauguration, deux jours plus tôt, du Train à Grande Vitesse reliant les deux pôles économiques du Royaume, Casablanca et Tanger (Nord) via la capitale, Rabat.

Ces projets réalisés pour un investissement global de près de 10,5 milliards de dirhams (plus de 900 millions d’euros), visent à accompagner le développement substantiel que connaît le secteur, résorber les flux croissants du trafic ferroviaire et réduire le temps des trajets.

Ils consistent notamment en le triplement de l’axe entre Casablanca et Kénitra sur quelque 130 km, et le doublement complet de la ligne Casablanca – Marrakech (174 km).

Parallèlement au lancement du TGV Casablanca- Tanger, baptisé AL BORAQ, des gares dédiées aux Trains à Grande Vitesse ont été totalement rénovées ou reconstruites. Ces gares nouvelle génération sont destinées à accompagner le processus de restructuration et de modernisation urbaine et de renforcement de la mobilité inter-villes.

Par ailleurs, la réalisation de ces infrastructures d’envergure permet un transfert considérable de technologie aux entreprises locales. A titre d’exemple, les travaux de triplement de l’axe Casablanca – Kénitra, avec un investissement de 450 millions d’euros, ont été confiés pour 80 % à des entreprises marocaines.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*