Le Danemark gèle ses ventes d’armes vers l’Arabie saoudite

Le gouvernement danois a décidé de suspendre ses ventes d’armes à l’Arabie saoudite suite à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi et du conflit armé au Yémen, a annoncé jeudi, le ministère danois des Affaires étrangères, précisant que cette décision a été prise en commun accord avec d’autres chefs de la diplomatie des pays membres de l’Union Européenne (UE).

Ce gel des autorisations pour les exportations d’armes et d’équipement militaire vers l’Arabie saoudite concerne aussi certaines technologies à double usage, pouvant être employées à des fins civiles ou militaires.

«Avec la poursuite de la détérioration d’une situation déjà terrible au Yémen et le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, nous sommes dans une nouvelle situation », a estimé le ministre danois des Affaires étrangères Anders Samuelsen.

Lors d’un passage à la télévision, la même autorité a indiqué qu’une dizaine de licences de ventes d’armes ont été délivrées en 2017.

Rappelons qu’une coalition militaire arabe sous commandement saoudien est active depuis 2015 au Yémen, pays frappé par une crise humanitaire sans précédent.

Opposé à la politique menée par le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane (MBS), le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été assassiné le 2 octobre dernier au sein du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul en Turquie.

Le gouvernement saoudien a fini par reconnaître le meurtre du journaliste par un commando saoudien, tout en dédouanant MBS.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*