Le Tchad et Israël se dirigent vers un rétablissement de leurs relations diplomatiques

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mardi dernier, à l’issue d’une visite de trois jours du président tchadien Idriss Déby en Israël, que les deux pays se dirigeaient vers un rétablissement de leurs relations diplomatiques.

Benjamin Netanyahu a annoncé qu’il se rendra « bientôt » au Tchad pour y annoncer une reprise des relations diplomatiques, mais aucune date n’a été donnée pour l’instant. Dimanche, le président tchadien avait également évoqué un possible rapprochement entre son pays et l’Etat hébreu, mais pris le soin d’ajouter que cela n’occultait pas le problème palestinien.

Le Tchad espère à travers ce rapprochement profiter de l’expertise israélienne dans le domaine sécuritaire, lui qui est confronté à des rebellions internes dans le nord et l’est de son territoire et au terrorisme dans le Sahel, et celui de l’agriculture en zone désertique. N’Djamena a reçu il y a quelques semaines des Etats-Unis des véhicules et navires militaires d’une valeur de 1.15 million d’euros dans le cadre de son combat contre les organisations islamistes.

C’est en 1973, c’est-à-dire il y a 45 ans aujourd’hui, que le Tchad a rompu ses relations avec Israël à la suite des guerres que l’Etat hébreu menait contre les Etats Arabes musulmans parmi lesquels l’Egypte, en Afrique, et surtout la Palestine au Moyen-Orient.

Mais malgré cette rupture officielle des relations, les deux pays entretiennent tout de même une coopération, notamment militaire, depuis bientôt dix ans. L’armée tchadienne et l’Agence nationale du renseignement sont déjà équipées de matériels militaires israéliens pour faire face aux rébellions internes, notamment dans le Tibesti, à l’extrême nord du territoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*