Affaire Khashoggi : Ryad répond au Sénat américain

Ryad a qualifié d’«ingérence» l’adoption de mesures par le Sénat américain à l’encontre de l’Arabie saoudite, en relation avec la guerre au Yémen et l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul en Turquie.

Selon un communiqué de la diplomatie saoudienne publié lundi sur le site web de l’agence de presse officielle saoudienne (SPA), «le royaume d’Arabie saoudite rejette la position exprimée récemment par le Sénat des Etats-Unis, qui se fondait sur des affirmations et allégations sans preuves, et contenait des ingérences flagrante dans les affaires internes au royaume, sapant son rôle régional et international».

Grâce aux votes d’une majorité de sénateurs démocrates mais également de quelques républicains, la Chambre haute du Congrès américain a approuvé jeudi dernier, les deux résolutions.

Dans la première, il est demandé au président américain Donald Trump de «retirer les forces armées américaines des hostilités au Yémen ou affectant le Yémen, sauf les forces américaines engagées dans des opérations visant Al-Qaïda ou des forces associées».

Dans la seconde, le Sénat américain juge que «le prince héritier Mohammed Ben Salmane est responsable du meurtre» du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre dernier au sein de la représentation consulaire de son pays à Istanbul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*