Le roi Felipe VI d’Espagne à Rabat pour une visite officielle de deux jours au Maroc

Le Roi Don Felipe VI et la Reine Dona Letizia d’Espagne sont arrivés, mercredi à Rabat pour une visite officielle de deux jours au Maroc, à l’invitation du Roi Mohammed VI, une visite appelée à consolider davantage les excellentes relations entre les deux Royaumes.

Cette visite sera marquée par des entretiens entre les deux souverains qui devraient également présider la signature d’une douzaine de conventions et d’accords de coopération bilatérale, le Roi Felipe VI étant accompagné d’une importante délégation comprenant plusieurs membres du gouvernement espagnol et un groupe d’hommes d’affaires.

Le roi d’Espagne Felipe VI et la reine Letizia ont accueillis à leur arrivée à l’aéroport, par le roi Mohammed VI qui était accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, du prince Moulay Rachid et des princesses Lalla Khadija, Lalla Meryem, Lalla Asmae, Lalla Hasnaa et Lalla Oum Keltoum.

Le souverain marocain a réservé à ses illustres hôtes, une cérémonie d’accueil officiel sur l’esplanade du Méchouar du palais royal de Rabat.

Le roi Mohammed VI offrira mercredi soir au Palais royal, un dîner officiel en l’honneur du roi et de la reine d’Espagne.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, Josep Borrell à déclaré à la veille de cette visite, que, « les relations avec le  Maroc constituent une priorité et une politique d’Etat pour l’Espagne, indépendamment des partis politiques au pouvoir».

En effet, les relations entre les deux pays sont au beau fixe dans tous les domaines. Au plan économique, les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne, premier partenaire commercial du royaume chérifien depuis six ans, avoisinent les 14 milliards d’euros durant ces dernières années.

Actuellement près de 1000 entreprises espagnoles sont implantées au Maroc et plus de 800.000 marocains vivent et travaillent en Espagne.

Il s’agit de la deuxième visite officielle du Roi Felipe VI au Maroc après celle de 2014, un mois après son intronisation.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*