Le roi Salmane d’Arabie Saoudite prône la fermeté contre Téhéran

Le roi Salmane d’Arabie Saoudite s’en est violemment pris à l’Iran devant les dirigeants des pays du Golfe et de La Ligue arabe, alors qu’ils étaient réunis tôt vendredi dans la ville saoudienne de la Mecque (ouest), suite à des attaques contre des cibles saoudiennes ayant provoqué un regain de tension dans la région.
Le souverain saoudien a notamment accusé Téhéran de sabotage de navires à l’entrée du Golfe, d’attaques à l’encontre d’installations pétrolières saoudiennes, d’ingérence dans les affaires de ses voisins et de menaces contre l’approvisionnement en pétrole du marché mondial.
Dans la foulée, il a demandé à ses partenaires du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) de s’associer, malgré leurs divisions, contre les «actions criminelles» de l’Iran, qui est le principal rival chiite du royaume wahhabite.
«L’absence d’une réaction ferme et dissuasive face aux actes de sabotage de l’Iran dans la région l’a encouragé à les poursuivre et à les accentuer comme on le constate aujourd’hui», a estimé le monarque saoudien. Et d’ajouter : «les récents actes criminels nous obligent à agir avec sérieux pour préserver la sécurité et les acquis du CCG».
Le roi Salmane a par ailleurs, accusé le gouvernement iranien d’avoir appuyé pendant quatre décennies «le terrorisme, de nuire à la stabilité de la région et de poursuivre une politique d’expansion».

A propos de Fitzpatrick Georges 1502 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*