Le Sénat américain autorise les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite

U.S. President Donald Trump pumps his fist during a signing ceremony for the "Permanent Authorization of the September 11th Victim Compensation Fund Act" in the Rose Garden of the White House in Washington, U.S., July 29, 2019. REUTERS/Carlos Barria

Le Sénat américain n’est pas passé outre le veto du chef d’Etat Donald Trump contre les résolutions adoptées la semaine dernière, par le Congrès qui auraient bloqué la vente de certains types d’armes au Royaume d’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis. 

Les partisans de l’embargo envers le royaume wahhabite et ses alliés ne sont pas parvenus à réunir les deux tiers des suffrages des sénateurs nécessaires pour faire annuler la décision du président américain.

Pour rappel, l’administration américaine a annoncé en mai dernier, sa décision de livrer plus de 8 milliards de dollars d’armes aux autorités saoudiennes et émiraties, sans pour autant demander l’accord préalable du Congrès. Le président Trump avait justifié cette procédure en invoquant une situation d’urgence en raison des tensions avec Téhéran.

La semaine dernière, la Chambre des représentants, à majorité démocrate, avait voté en faveur de trois résolutions adoptées auparavant par le Sénat qui prévoyaient, entre autres, la suspension des ventes de ce type de missiles. 

Nombre d’élus américains sont dépités par l’attitude du chef de l’Etat américain à l’égard de l’Arabie saoudite. Ils veulent qu’il fasse preuve de plus de fermeté envers cet Etat, à qui ils reprochent des violations des droits humains, d’être impliqué dans la crise humanitaire au Yémen et le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné à Istanbul en Turquie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*