La Russie installe une nouvelle base dans le nord-est de la Syrie

La chaîne de télévision Svezda, liée directement au ministère russe de la Défense, a diffusé les premières images des hélicoptères de combat et du système de défense anti-aérien déployé par l’armée russe à Qamichli, l’une des principales localités kurdes situées dans le nord-est de la Syrie.

En plus des hélicoptères, cette base sera dotée du système de défense Pantsir, de véhicules de transports au sol et d’un poste médical. Le projet officiel est d’installer un «bureau de commandement aérien» pour faciliter la couverture des patrouilles conjointes effectuées avec l’armée turque le long de la frontière. 

Mais alors que les hélicoptères étaient contraints d’effectuer de longues rotations depuis une base aérienne située sur le littoral syrien, à quelque 500 kilomètres de là, la présence russe à Qamichli s’annonce permanente.

Depuis le début de son intervention en Syrie en 2015, c’est la première fois que la Russie déploie du matériel et des troupes dans ce secteur. Les installations à Qamichli s’ajoutent aux deux principales bases militaires russes en Syrie, à Heimim et Tartous. 

Qamichli se situe dans la zone frontalière de la Turquie où étaient précédemment positionnés les Américains. La majorité de cette ville est contrôlée par les forces kurdes tandis que les forces du régime de Damas maîtrisent l’aéroport et la plupart des quartiers arabes. 

Depuis l’annonce par Donald Trump du retrait américain de Syrie, la Russie ne cesse de renforcer ses positions dans le pays. La semaine dernière, les médias syriens et russes avaient évoqué, au conditionnel, le souhait de Moscou de louer pour une durée de 49 ans l’aéroport de Qamichli. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*