Côte d’Ivoire : Le Salon de l’épargne mise sur l’éducation financière

La 2ème édition du Salon de l’épargne, de l’investissement et du patrimoine s’est ouverte ce mardi à Abidjan, en Côte d’Ivoire qui table sur l’éducation financière en incitant les populations à faire confiance aux banques et aux autres établissements financiers.
Cet événement, de deux jours, s’avère incontournable pour la Côte d’Ivoire, dans la mesure il se focalise sur l’éducation financière des populations, soutiennent les organisateurs du Salon de l’épargne, de l’investissement et du patrimoine qui offre un cadre de formation, d’échanges et de solutions couvrant toutes les problématiques liées à l’épargne et aux investissements.
« Pourquoi épargner? Vers quel type d’épargne s’orienter afin de garantir son futur? Comment optimiser son épargne?», ce sont des questions sur lesquelles planche cette édition 2019.
Dans un pays où le taux de bancarisation avoisine les 30%, les autorités ivoiriennes estiment que la prédominance de l’informel constitue un frein pour la croissance économique.
Au-delà de toutes les récentes réformes structurelles et sectorielles initiées par le gouvernement avec son ambition de réaliser un taux de croissance de 7,5% et le remonter à 8% en 2020, deux causes principales semblent expliquer les freins à la mobilisation de l’épargne des particuliers, a relevé le vice-président ivoirien, Kablan Duncan.
Selon lui, il s’agit d’une offre de produits d’épargne peu adaptés et peu diversifiés, et de l’absence ou l’insuffisance d’éducation financière et particulièrement d’éducation à l’épargne.
Duncan a par ailleurs, indiqué «qu’une frange importante de la population ivoirienne se situe encore hors des circuits formels d’épargne», (environ 70% des Ivoiriens qui ne disposent pas de compte bancaire), malgré la forte expansion des comptes de mobile money de40% pour un montant oscillant entre 17 et 20 milliards de transactions par jour.
Au-delà de l’éducation, les promoteurs du salon et leurs partenaires estiment qu’il convient de mettre en place un cadre incitatif au développement de l’épargne susceptible de financer l’investissement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*