Huawei va délocaliser son centre de recherche des USA au Canada

L’opérateur Télécom chinois «Huawei» envisage de délocaliser un centre de recherche situé aux Etats-Unis vers le Canada et d’implanter de nouvelles usines sur le continent européen, a indiqué son fondateur Ren Zhengfei lors d’une interview publiée mardi, par le journal canadien Globe and Mail.
Le centre de recherche et développement de ce géant des télécoms « va déménager des Etats-Unis et sera relocalisé au Canada », a assuré M. Ren. En outre, la multinationale chinoise veut ouvrir de nouvelles usines sur le sol européen afin d’y fabriquer des composants de sa technologie de réseau 5G, à en croire son patron.
La fabrication des équipements de 5G en dehors du territoire chinois «coûtera peut-être un peu plus cher, mais ça peut nous permettre de gagner un peu plus la confiance des Européens », a jugé M. Ren. Le journal canadien a précisé que ces projets sur le continent européen font toujours l’objet d’une étude de faisabilité.
Le gouvernement américain a exclu Huawei du déploiement de la technologie 5G aux Etats-Unis, parlant des risques d’espionnage ou de sabotage des réseaux occidentaux. Washington essaye à présent de convaincre ses alliés de faire de même. Ottawa n’a pas encore pris de décision à ce sujet.
Au cours de cette année, Huawei a embauché 300 personnes supplémentaires au Canada, où cette entreprise compte désormais 1.200 salariés. A l’opposé, son centre de recherche américain Futurewei a baissé ses effectifs de près de 250 personnes, à cause des restrictions imposées par l’administration américaine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*