Ouïghours : Washington pourrait sanctionner certains responsables chinois

La Chambre américaine des représentants a largement voté mardi, une proposition de loi appelant à sanctionner la Chine suite aux internements de musulmans ouïghours, suscitant du coup, une «vive indignation» des autorités chinoises.
Ce texte doit encore être approuvé par le Sénat, avant d’être soumis au chef d’Etat américain, Donald Trump, pour son éventuelle promulgation.
«Aujourd’hui, la dignité et les droits de l’homme des Ouïghours sont menacés par les actes barbares de Pékin, qui sont une insulte à la conscience collective mondiale», a soutenu avant le vote, Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la chambre basse du Congrès américain. «Nous envoyons un message à Pékin : l’Amérique observe et ne restera pas silencieuse», a-t-elle prévenu.
Ce projet de loi voté par les représentants américains appelle le président Trump à imposer des sanctions à de hauts responsables du Xinjiang, une région située dans le nord-ouest du territoire chinois et placée sous haute sécurité après avoir été le théâtre d’attentats meurtriers.
Selon des organisations de défense des droits humains, des spécialistes et l’administration américaine, le gouvernement chinois a interné dans ce territoire, jusqu’à un million de musulmans, entre autres ouïghours, dans des camps de rééducation politique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*