Le bombardement d’un «site civil» en Libye fait quatre morts

Quatre civils ont trouvé la mort mardi à Tajoura dans la banlieue-est de Tripoli suite à la chute d’une roquette à proximité d’un marché de légumes, a confié à la presse un porte-parole des services de secours libyens.

«Quatre civils ont été tués et six autres blessés par un engin explosif qui a visé le marché de légumes de Tajoura», a déclaré le porte-parole, Oussama Ali. 

Les troupes fidèles au Gouvernement d’union nationale (GNA), basé dans la capitale libyenne ont aussitôt, accusé l’armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar d’être à l’origine du bombardement de ce site civil.

Les forces loyales à l’homme fort de l’est libyen, qui mènent depuis avril une offensive contre Tripoli, n’ont pas fait de commentaires jusqu’à présent.

Un journal local rapporte que le projectile s’est abattu non loin d’un marché de légumes, précisant que des débris de cette roquette ont été projetés sur des véhicules et des bâtiments environnants, sur des dizaines de mètres.

Depuis le lancement de l’offensive contre la capitale libyenne, au moins 284 civils ont été tués et 363 autres blessés, d’après un bilan des Nations Unies. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*