Irak : Des violences éclatent à Diwaniyah suite au décès d’un militant

Des centaines de protestataires ont organisé mercredi dans la ville irakienne de Diwaniyah, au sud de l’Irak, une marche en procession funéraire pour un activiste tué la veille, dans un attentat, et incendié les sièges de deux groupes armés pro-iraniens «Badr» et «Assaib Ahl Al-Haq».

Depuis environ trois mois l’activiste victime de l’attentat, Thaer Al-Tayeb avait élu domicile à la place Tahrir de Bagdad, épicentre du soulèvement populaire contre le régime irakien. 

En visite le 15 décembre dernier à Diwaniyah, sa ville natale située à 200 km de la capitale irakienne, il avait été grièvement blessé, en compagnie d’un autre militant, lors de l’explosion suspecte de sa voiture. 

Ce dernier trimestre, le nombre de manifestants ou activistes assassinés ou victimes d’intimidation n’a cessé d’augmenter en Irak. De nombreux protestataires ont été kidnappés, fréquemment devant leur domicile à leur retour de manifestations, ou même parfois carrément à l’intérieur de leur habitation. En plus, divers activistes ont été tués, presque toujours par balles et souvent en pleine rue.

A en croire l’ONU, des milices armées sont à l’origine de cette campagne dans le but de mâter la révolte populaire qui appelle à la refonte du système politique en Irak.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*