Israël frappe des positions des Djihadistes en Syrie

L’armée israélienne a revendiqué ce lundi une série de frappes aériennes contre des «positions» du Djihad islamique au sud de Damas en Syrie. 

Ces frappes ont été décidées après le tir de plusieurs roquettes par ce groupe islamiste armé depuis Gaza et qui a entraîné la fermeture d’écoles dans le sud d’Israël. Le groupe islamiste armé voulait «venger» le «martyre» d’un de ses combattants. 

L’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a évoqué des frappes aériennes «près de l’aéroport international de Damas» visant « des positions des Gardiens de la révolution iraniens», l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, mais aussi «des positions du Djihad islamique» en Syrie. 

Selon une source militaire syrienne citée par l’agence Sana, la « majorité » des missiles israéliens ont été «détruits avant d’atteindre leurs cibles» tandis que d’autres ont été déviés de leur trajectoire. 

Les forces israéliennes ont aussi bombardé dans la nuit des positions du Djihad islamique dans la bande de Gaza, faisant quelques blessés selon des responsables à Gaza, au terme d’une journée tendue dans l’enclave où vivent deux millions de Palestiniens sous blocus israélien. 

Par ailleurs, l’armée israélienne avait ouvert le feu hier dimanche sur deux présumés «terroristes qui tentaient de placer un engin explosif à proximité» de la barrière séparant Israël de Gaza. 

L’armée israélienne a récupéré le corps de l’un des assaillants, que le Djihad islamique a présenté comme l’un de ses combattants. Israël garde les corps de Palestiniens pour s’en servir comme monnaie d’échange avec le Hamas, qui détient aussi des dépouilles d’Israéliens. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*