L’armée égyptienne abat 18 djihadistes présumés dans le Sinaï

Le ministère égyptien de l’Intérieur a annoncé que les forces de sécurité ont abattu 18 djihadistes présumés dans la région du Sinaï (nord-est), deux jours après un attentat sanglant contre les forces armées, revendiqué par l’organisation de l’Etat Islamique (EI).

« Le département de la sécurité nationale a reçu des informations au sujet d’un groupe de terroristes réfugiés dans une maison à Bir al-Abd », une localité de la péninsule du Nord-Sinaï, a indiqué le ministère de tutelle dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche.

Des éléments des forces de sécurité ont effectué une descente sur place samedi dernier et ont « visé et tué 18 terroristes après des échanges de tirs avec eux », ajoute la même source, précisant que des armements et des engins explosifs ont été retrouvés dans cette habitation.

Cette opération a eu lieu deux jours après un attentat revendiqué par le groupe EI contre un véhicule des forces armées égyptiennes dans la même ville. Lors de cette attaque, 10 soldats ont été « tués ou blessés » d’après les responsables militaires, qui ne se sont pas montrés plus précis sur le bilan. 

Au lendemain de cet attentat, les forces armées égyptiennes avaient déjà annoncé avoir abattu deux présumés djihadistes «très dangereux» dans la même région.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*