Les protestations contre le meurtre de George Floyd gagnent tout le territoire américain

Les protestations survenues à Minneapolis, dans l’Etat américain du Minnesota, à la suite du décès de George Floyd, un noir de 46 ans, dû à une bavure policière, ont très vite gagné l’ensemble du territoire des Etats-Unis. 

Pour contenir cette déferlante, un couvre-feu a été décrété dans la capitale, Washington, tout comme dans les autres principales villes du pays de l’Oncle Sam, de sorte à éviter de nouvelles émeutes.

Des milliers de personnes ont manifesté contre les violences policières et le racisme dimanche dans différentes villes américaines. Assurant comprendre leur ras-le-bol, bon nombre des autorités locales ont appelé les contestataires à la retenue lors de cette sixième nuit de protestations. En revanche, le président américain, Donald Trump a qualifié les protestataires d’«anarchistes».

Les autorités américaines ont ordonné le déploiement de milliers de militaires de la Garde nationale dans quinze Etats et à Washington (district de Columbia). Malgré tout, des centaines de manifestants ont protesté dimanche soir, à proximité de la Maison-Blanche.

 A en croire le New York Times, le président américain a été conduit dans un bunker souterrain la veille par le Secret Service pendant une protestation similaire devant son domicile.

Jusqu’à présent, seul un des agents de la police impliqués dans le meurtre de George Floyd a été interpellé et inculpé d’homicide involontaire. Il s’agit de Derek Chauvin. Sa première comparution devant un tribunal est prévue pour ce lundi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*