Attaques contre des intérêts américains en Irak : 13 éléments d’un mouvement pro-Iran interpellés

Les services antiterroristes irakiens ont interpellé dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin à Bagdad, treize éléments d’un mouvement irakien pro-Téhéran pour des tirs de roquettes visant des intérêts américains, ont confié à la presse des responsables irakiens.

A en croire une source gouvernementale irakienne et deux responsables des services de sécurité, ces combattants ont été arrêtés munis de diverses rampes de lancement de roquettes dans un quartier situé dans le sud de la capitale irakienne. Ces hommes ont précisé être membres des brigades du Hezbollah, le mouvement pro-Téhéran le plus ferme d’Irak. 

Ce dernier est régulièrement accusé par Washington, d’être derrière les tirs de roquettes ciblant des militaires et des diplomates américains en Irak.

Depuis octobre dernier, 33 attaques au minimum ont ciblé des intérêts américains sur le sol irakien. Il est à noter que six d’entre elles ont eu lieu au cours des deux dernières semaines. Quelques unes de ces attaques ont été revendiquées par des organisations peu connues, qui, de l’avis de spécialistes, ne servent que d’écrans à des groupes armés pro-Téhéran.

Consacrant récemment un conseil des ministres restreint à ces attaques à répétition contre les soldats et diplomates américains, le chef du gouvernement irakien, Moustafa al-Kazimi, s’est engagé à punir les responsables de ces attentats.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*