Libye : 83 clandestins sauvés en plein désert

83 clandestins ont été secourus la semaine passée aux environs de la localité nigérienne de Dirkou (nord), située non loin de la Libye, a rapporté mardi l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Plus précisément, ce groupe de migrants était composé de 41 femmes, toutes d’origine nigériane, et 42 hommes, parmi lesquels 34 ressortissants nigérians, quatre Togolais, trois Ghanéens et un Malien. Les services de la Protection civile du Niger et l’équipe de sauvetage de l’OIM les ont secourus jeudi dernier, a fait savoir l’organisme spécialisé onusien sur sa page Facebook.

Ces migrants étaient partis d’Agadez, la principale ville dans le nord du Niger, une semaine avant d’être délaissés par leurs passeurs le 1er septembre dernier à près de 230 km de Dirkou, à en croire un rescapé. « Nous avons passé trois jours ici sans nourriture ni eau. Nous sommes allés chercher de l’eau, mais nous n’avons trouvé que des puits sales utilisés pour le bétail. Les gens s’évanouissaient autour de moi », a relaté un clandestin nigérian de 25 ans, comme rapporté par l’agence onusienne.

Ces rescapés ont d’abord reçu à boire, à manger et des soins médicaux avant d’être acheminés sur un site de confinement à Dirkou où ils observeront une quarantaine de 14 jours suite aux mesures de lutte contre la propagation du Covid-19, a indiqué l’OIM.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*