Tripoli et Doha concluent un accord de coopération sécuritaire

Les gouvernements libyen et qatari ont conclu lundi à Doha, un accord de coopération sur la sécurité, dont les détails n’ont pas été divulgués, rapporte l’agence de presse officielle du Qatar «QNA» faisant état d’un renforcement, ces derniers temps, des rapports entre les deux pays.

Le Qatar et son allié, la Turquie, apportent leur appui au Gouvernement libyen d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, et qui se trouve confronté aux troupes de l’homme fort de l’Est libyen, le maréchal dissident Khalifa Haftar. 

Ce dernier n’a pas tardé à dénoncer l’accord conclu dans la capitale qatarie en présence du ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bashagha, et son homologue qatari, cheikh Khaled ben Khalifa ben Abdel Aziz Al-Thani.

Le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur et les ministres libyens des Affaires étrangères et de l’Intérieur ont assisté à la signature du protocole d’entente dans le secteur de la coopération sécuritaire entre les deux pays, précise l’agence de presse de qatarie.

Cette convention a été signée trois jours après l’annonce par les Nations Unies à Genève d’un cessez-le-feu «permanent» entre les deux parties belligérantes sur le sol libyen. 

Ce dernier accord vise à accompagner la Libye sur le chemin d’une solution politique. Toutefois, son exécution est loin d’être évidente en raison de la multitude de milices et de soutiens étrangers aux deux camps rivaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*