Côte d’Ivoire : Visite de Luis Moreno-Ocampo

Dimanche dernier, le procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, terminait une visite en Côte d’Ivoire, un séjour de deux jours correspondant à l’entame de l’enquête de cette institution sur le conflit postélectoral ivoirien.

Le 3 Octobre dernier, les juges de la CPI autorisaient M. Moreno-Ocampo a mené une investigation sur les six mois de crise ivoirienne. Et, même au-delà ; cela, en lui demandant de fournir toute information supplémentaire sur des crimes relevant de la compétence de la Cour probablement commis entre 2002 et 2010. Ainsi, dans ce cadre, le Procureur a fait le déplacement sur Abidjan.

« Nous serons totalement impartiaux », lançait-il à son arrivée le vendredi, histoire de réconforter les partisans du régime récemment déchu. Selon ses propres dires, « trois à six personnes feront l’objet d’enquêtes », a-t-il déclaré le lendemain devant la presse, avant de mieux détailler  l’information : les enquêteurs de la CPI « se concentreront sur les crimes les plus odieux et les personnes qui ont les plus grandes responsabilités ». En effet, entre décembre 2010 et avril 2011, 3000 ivoiriens ont perdu la vie du fait de la crise. D’après bien d’organisations de défense des Droits de l’Homme, les deux camps adverses, à savoir celui de l’actuel président, Alassane Ouattara, tout comme celui de l’ex-président, Laurent Gbagbo, en sont responsables à différents degrés.

Néanmoins, M. Moreno-Ocampo n’a pas eu l’occasion de rencontrer M. Gbagbo. Il s’est juste entretenu avec une délégation de son parti, le Front Populaire Ivoirien (FPI). De même, le Procureur de la CPI a échangé avec le Ministre ivoirien de la Justice, Jeannot Ahoussou Kouadio, le président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, Charles Konan Banny et le Chef d’Etat ivoirien.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*