Relancer le dialogue en Syrie, Est – ce possible ?

Réunie exceptionnellement le weekend dernier à la demande du CCG (Conseil de Coopération du Golfe) pour discuter de la crise syrienne, la Ligue Arabe a proposé dimanche soir la tenue d’une conférence de dialogue national entre le gouvernement syrien et l’opposition.

L’initiative de l’organisation panarabe intervient alors que la situation s’empire de jour en jour dans le pays et que la menace d’une guerre civile se fait de plus en plus forte. L’objectif de la conférence proposée par la Ligue Arabe est bien évidemment de mettre un terme aux violences qui ont fait selon l’ONU plus de 3 000 morts dans le pays depuis la mi-mars, mais également d’éviter toute intervention étrangère. Au terme de la session, il a également été décidé la formation d’une commission ministérielle placée sous la présidence du Qatar et constituée des ministres des Affaires étrangères de l’Algérie, du Soudan, du sultanat d’Oman, de l’Egypte, et également du secrétaire général de la Ligue Arabe Nabil al-Arabi. Le gouvernement syrien a d’ores et déjà émis des réserves sur la proposition de la Ligue Arabe, affirmant que la tendance dans le pays était à l’apaisement et accusant les médias arabes de falsifier les faits dans leurs reportages et d’encourager la sédition en Syrie.

Etaient discutées à un moment, la suspension de la Syrie de la Ligue Arabe et la reconnaissance du CNS (Conseil National Syrien), mouvement qui regroupe tous les courants de l’opposition syrienne, mais n’ont finalement pas été débattues lors de la session.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*