Au moins 25 morts lors d’un coup de filet antidrogue à Rio de Janeiro

Pas moins de 25 personnes ont perdu la vie au cours d’une opération antidrogue menée jeudi, par la police brésilienne dans la favela de Jacarezinho à Rio de Janeiro. 

D’après les forces de l’ordre brésiliennes, il s’agit du coup de filet le plus sanglant de l’histoire de cette ville et de l’Etat dont elle est la capitale.

Des témoins ont déclaré avoir vu des dépouilles gisant dans les tunnels de cette favela dans des mares de sang et plusieurs cadavres transportés dans un véhicule de police blindé, a confié à la presse un responsable d’une communauté locale s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Les forces de l’ordre ont confirmé le décès de « 24 suspects » et d’un agent de police, en tout début d’opération, soit le bilan le plus lourd de l’histoire de cet Etat brésilien pour une intervention antidrogue. 

A en croire un responsable des forces de l’ordre, « tous les protocoles » ont été respectés par la police pour recourir aux armes à feu. A l’opposé, la coordinatrice de l’ONG Réseau d’observatoires de la sécurité publique, Silvia Ramos, a condamné « une opération mal planifiée qui, après la mort d’un policier, a viré à l’opération de vengeance ». 

« Qui sont les morts ? Des jeunes noirs. Et c’est pour ça que la police parle de 24 suspects. Il suffit d’être noir et d’habiter une favela pour devenir un suspect », a-t-elle martelé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*