L’Afrique face à la désertification

Les 70% de l’activité économique africaine sont impactés par les conséquences de la désertification, a indiqué ce lundi Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine (UA). En effet le phénomène de la désertification devient de plus en plus un fléau aux conséquences dévastatrices surtout pour le développement agricole de l’Afrique. Elle a affecté 43% des terres productives, engendrant ainsi des répercussions sur 70% de toute l’activité économique sans oublier que 40% de la population du continent sont aussi touchés. Et la situation dans certains pays semble plus inquiétante que d’autre. « La situation des forêts du Bassin du Congo demeure inquiétante, faute d’engagements suffisants de la communauté internationale, la biodiversité sur notre continent ne cesse de se réduire. Quant à la désertification, elle reste une menace réelle pour le continent avec ses corollaires, la sécheresse et l’érosion qui gagnent du terrain » a ainsi déploré J. Ping. A cet effet, il est important de souligner que les forêts sont d’une importance capitale en Afrique car elles produisent d’importantes grumes et produits forestiers non ligneux, apportant ainsi un appui à la fois aux collectivités locales et au commerce national et international.

En outre leur apport dans le PIB est évalué à 6% pour l’Afrique subsaharienne, loin d’être négligeable. Quant au commerce des produits ligneux et des plantes médicinales, la contribution des forêts représente entre 5 et 13% du PIB dans les pays forestiers, notamment le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon. A l’égard de cet enjeu, les autorités politiques devront afficher une meilleure volonté et affermir leur implication dans la sensibilisation contre le phénomène de la désertification avant qu’il ne soit trop tard, car l’enjeu est de taille.

A propos de Fitzpatrick 1350 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*