Libye : Et si les missiles Sol-Air Manpads arrivaient entre des mains irresponsables

Lundi dernier, un responsable américain affirmait que même si les autorités de la place n’en avaient pas encore le contrôle total, la majorité des stocks de missiles sol-air portatifs disparus de l’arsenal libyen depuis le début de la rébellion contre le Colonel Mouammar Kadhafi se trouverait toujours dans le pays.

Ces missiles mieux connus sous la désignation Manpads (man portable air defense systems)  se trouvaient en 25 000 exemplaires environ dans l’arsenal du régime du Colonel Kadhafi. Parmi toutes les armes actuellement en circulation dans le pays et échappant au contrôle des autorités, ces missiles inquiètent particulièrement en raison de leur simplicité d’utilisation et des ravages qu’ils sont susceptibles de causer. Entre les mains de groupes terroristes, ils seraient tout à fait capables de détruire des avions de ligne. Derrin Smith, conseiller de la « Task Force » américaine sur les Manpads se base sur le fait qu’aucun de ces missiles portatifs ni ses composants n’aient fait partie jusqu’à présent des cargaisons d’armes interceptées dans le Sahara.

Si les américains sont pratiquement certains que la quasi-totalité des missiles Manpads se trouvent toujours sur le territoire libyen, ils reconnaissent néanmoins ne pas avoir une idée claire et nette sur le nombre des missiles actuellement en circulation. Et plus le temps passe, plus le risque de les voir tomber entre de mauvaises mains augmente, d’autant plus que Mokhtar Belmokhtar, l’un des chefs d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) a affirmé la semaine dernière que son mouvement était en possession d’armes provenant de Libye.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*